+352.621.377.968 contact@celine-domecq.com

Vous sentez-vous parfois en décalage avec votre conjoint ?
Avez-vous l’impression de ne pas vraiment trouver votre place à ses côtés ?
Vous vous parlez sans vous comprendre, presque comme si vous ne parliez pas la même langue. Cela engendre des critiques, des jugements, des tensions.
Petit à petit, même si l’amour est toujours présent, vous vous éloignez l’un de l’autre.
Vous finissez par vous demander si vous êtes vraiment faits pour vivre ensemble.

Avant de tirer des conclusions radicales, je vous invite à explorer cette sensation de décalage. Elle pourrait bien être un cadeau qui vous guide vers votre juste place dans le couple.

A quel moment se sent-on en décalage avec notre partenaire ?

Le sentiment de décalage est très fréquent dans le couple. Il peut survenir à divers moments d’une relation.

Chez les jeunes couples, il apparaît fréquemment après la phase romantique. Lorsque la relation s’approfondit, les masques tombent, les “défauts” de l’autre apparaissent.

Dans le podcast sur les étapes du couple, je vous expliquais que cette 1ère phase dite “de la lune de miel” était celle où il était fréquent de minimiser ce qui nous dérange chez l’autre. Les films romantiques nous immergent tellement dans cette période que certains finissent par croire qu’elle devrait durer toute la vie !  Et pourtant, comme nous le verrons plus bas, c’est justement lorsque cette phase se termine que le couple peut s’épanouir dans la différence et le respect de l’autre. L’idée qu’il faut être semblable pour s’aimer, fusionner avec l’autre, est une croyance romantique très répandue qui peut s’avérer désastreuse. Nous connaissons tous des personnes qui errent de relations en relations rompant systématiquement après cette première phase.

Il est fréquent aussi de se sentir en décalage lorsqu’un enfant arrive. Devenir parent bouscule les repères. Homme ou femme, nous ne le vivons pas de la même manière. On peut vite être totalement absorbé par la prise en charge de ce petit être et par les nouvelles responsabilités. Si nous ne sommes pas attentifs à exprimer à l’autre nos ressentis et à accueillir les siens, une distance peut se créer dans le couple.

Chez les couples qui durent, le sentiment de décalage peut apparaître après plus de 10 ou même 20 ans passés ensemble. Emerge alors l’impression de ne pas évoluer dans la vie au même rythme. Je remarque que c’est souvent le cas lorsqu’un des deux entame une thérapie ou fait du développement personnel et pas l’autre.

 

Hypersensible, HP, TDAH et pas toi !

Au cours d’une thérapie, d’une lecture ou dans notre démarche d’évolution, il arrive que l’on se découvre hypersensible, TDAH, Haut Potentiel, etc. Cette nouvelle donne augmente le sentiment d’être différent de son conjoint qui, lui, apparaît comme faisant partie d’une certaine norme.

Je remarque que souvent lorsqu’un diagnostic est posé, la personne ressent un soulagement. Elle est enfin comprise par quelqu’un dans sa différence. Par contre, ce n’est pas toujours simple pour le conjoint qui reçoit la nouvelle. Des phrases comme “tu ne peux pas me comprendre puisque tu n’es pas hypersensible, toi !” peuvent venir accentuer l’impuissance à se rencontrer. Certaines personnes fuiront alors dans des groupes où elles se sentiront comprises. À la recherche permanente d’autres qui “pensent comme elles”, elles en viendront à délaisser leur compagnon/compagne.

Comme je l’ai déjà expliqué, la différence dans le couple est un véritable trésor. Encore faut-il vouloir se rencontrer…

Comment dépasser ce sentiment de décalage pour trouver sa juste place ?

Pour sortir de cette désagréable sensation, je vous propose d’observer les étapes suivantes :

  1. Vous connaître vous-même par l’introspection et accepter votre singularité.
  2. Communiquer calmement votre réalité et votre mode de fonctionnement à votre conjoint.
  3. Inviter votre conjoint à vous expliquer son point de vue.
  4. Lorsque l’autre vous perturbe, prendre le temps de vous poser avant de réagir.
  5. Collaborer, partager le pouvoir. Trouver l’équilibre avec sérénité

Comme nous le verrons dans la conférence du 29 septembre ainsi que dans l’accompagnement “être à sa juste place dans le couple”, la 1ère étape est d’apprendre à se connaître soi-même.

En apprenant qui nous sommes et comment nous fonctionnons, nous pouvons nous accepter pleinement. Lorsqu’on se reconnaît soi-même en tant qu’individu unique, on est ouvert à reconnaître l’autre dans sa singularité. “Je m’accepte tel.le que je suis, je t’accepte tel.le que tu es avec toutes tes facettes.”

Ce changement de perspective permet au dialogue de s’installer.

Se savoir ou savoir l’autre Hypersensible, HP, TDAH devient un support pour comprendre un mode de fonctionnement. Ne perdons pas de vue qu’au-delà des étiquettes, chaque individu est unique. Chacun a ses propres nuances qui évoluent au fil des ans.

Se sentir à sa place et collaborer joyeusement

Il me semble essentiel de prendre conscience que chacun apporte au couple sa vision unique de la vie. En étant à l’écoute l’un de l’autre, dans le respect des différences, il est possible de trouver des façons harmonieuses de fonctionner. Une saine et amoureuse collaboration peut alors s’installer. Le sentiment de décalage se dissout et, jour après jour, on se sent un peu plus à sa juste place.

Si votre choix est celui de traverser toutes les phases de la vie ensemble à long terme, restez attentif au sentiment de décalage. Inévitablement, chacun évolue à son rythme, nous ne traversons pas les mêmes événements ou nous les vivons de façons différentes. Des petits ajustements de place sont toujours à prévoir. Le plus important est qu’ils le soient dans le respect de chacun. 😉

Vous souhaitez lever ce sentiment de décalage et travailler avec moi sur votre place dans le couple ?

Inscrivez-vous dès maintenant à la conférence en ligne du 29 septembre !

À très bientôt,

Céline

 

Partagez l'article